Spécialiste du poste de transformation haute tension

Questions/réponses sur la HTA

Questions/réponses sur la HTA

Nous avons listé pour vous les principales questions sur la Haute Tension que vous nous posez. Afin de vous éclaircir sur notre métier voici quelques éléments de réponses.

Est-ce à moi d'assurer l'entretien de mon poste de transformation ?

  • ENEDIS, vous rappelle que si vous êtes titulaire d'un contrat de fourniture d'électricité pour le point de livraison Haute Tension raccordé à son réseau d'électricité, vous êtes tenu d'assurer l'entretien de votre installation périodiquement.
  • C'est une obligation normative / législative de réaliser une maintenance préventive sur votre poste de transformation : ENEDIS, L'ADEME, La DREAL,... mentionnent des interventions de maintenance périodique.
  • Si vous êtes un ERP (Établissement recevant du public) le décret vous oblige à réaliser une maintenance.
  • Un décret sur la sécurité des travailleurs aborde également le sujet du suivi préventif puisqu'il est de la responsabilité de l'employeur d'être gérant de la sécurité des employés et des outils de travail.

Comment savoir si je possède un poste de transformation ?

  • Je possède une facture de mon fournisseur d'énergie avec un acheminement "Tarif HTA" qui équivaut à un tarif vert (aussi appelé tarif A5, C2, C3, C4 et C5).
  • Je possède un local préfabriqué sur mon terrain, site avec un panneau bleu ou noir indiquant "poste de transformation Haute Tension DANGER DE MORT".
  • Je dispose d'une clé ouvrant le local préfabriqué.

Quelle est la différence entre la norme C13-100 ET C13-200 ?

  • La norme C13-100 est liée au poste de livraison (local où se situent les 2 cellules HT arrivée EDF).
  • La norme C13-200 concerne les équipements en aval du disjoncteur HTA (donc l'ensemble des postes de boucle interne sur un site).

Quelles sont les normes de sécurité actuelle ?

  • C13-100
  • C13-200
  • C15-100

Êtes-vous concernés par la norme NFC 13-100 ?

Oui, avec un transformateur HT/BT ou plusieurs transformateurs, cette nouvelle norme s’applique sur votre installation.

Pourquoi ENEDIS ou mon fournisseur d'énergie me facture des pénalités de novembre à mars ?

En hiver, le gestionnaire de réseau a besoin de tout son réseau de transport d’énergie. Sachant que l’énergie réactive est provoquée par tout ce qui est inductif (transformateur, moteur, certains éclairages). Cela entraine l’accroissement des pertes sur le réseau (pertes joules) qui est donc facturée par ENEDIS.

Dois-je faire entretenir les cellules de boucle du gestionnaire de réseau ?

Les cellules doivent être manoeuvrées au moins une fois par an. En effet, tout équipement qui ne subit pas de manoeuvres pendant une grande durée peut générer des problèmes plus ou moins important ! Une surveillance des cellules et des équipements permet d’éviter 60 % des pannes.

Comment connaître l'état de santé de mon transformateur ?

Tout dépend du type de transformateur que vous possédez. Si vous avez un transformateur huile, il est nécéssaire d’effectuer une analyse du diélectrique pour connaître l’état de santé de celui-ci. Concernant les transformateurs secs, ce sont les tests de mesures qui sont nécessaires.

Depuis quelques années, ce sont les assurances qui peuvent vous imposer de réaliser l’analyse du diélectrique contenu dans votre transformateur afin de connaître le risque que celui-ci présente en fonctionnement.

À quoi sert une maintenance préventive ?

La maintenance préventive désigne le remplacement, la révision d’un élément, matériel avant que celui-ci n’entraîne une avarie, elle permet d’éviter la plus part des défauts de fonctionnement et d’optimiser la durée de vie de vos installations.

Quels peuvent être les risques si je ne fais rien sur mes équipements HTA ? (Risques principaux)

LES CELLULES (VM6, SM6, FLUOKIT, GRANY, VERCORS,…) :

  • Création de décharges partielles.
  • Oxydation de certaines parties.
  • Grippage du mécanisme.
  • Mauvais ou non déclenchement des cellules de protection.

LE TRANSFORMATEUR (AREVA, ALSTHOM, SCHNEIDER, ABB,…) :

  • Échauffement des câbles HT/BT.
  • Réduction de la qualité d'huile.
  • Déclenchement intempestif.
  • Détérioration des enroulements.
  • Grippage du mécanisme.
  • Réglage du déclencheur non adéquat au fonctionnement du poste.
  • Mauvaise ou non régulation du cos φ.
  • Échauffement des câbles contacteurs et condensateurs
  • Risque inflammable

Quelles sont les normes aujourd'hui qui régissent le changement de poste de transformation ou la mise en place d'un nouveau poste ?

Les normes internationales, les “nomes” propres aux distributeurs d’énergie (ex ENEDIS).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour